Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La maison des dégénérations : A coeur vaillant....

Publié le par Aménothes

Un petit article par an, ce n'est pas si mal....Mais devant ce clavier, tous les jolis mots, les belles histoires disparaissent .....

Pendant longtemps, j'ai cru naïvement, qu'écrire soulagerait. Il n'en n'est rien.

Je suis revenue dans la maison des dégénérations, il y a un an. Considérant aujourd'hui ce retour comme un échec cuisant, il m'est possible d'en parler. Doucement, lentement et à petites doses.

De retour, sous les conseils "avisés" d'amis, je pensais reprendre ma vie, celle que j'aimais, celle qui me ressemblait. (Mais jamais le temps ne se rattrape)...Passons...

Au début, la réintégration dans ce lieu maudit, ne devait durer que quelques mois. Après quoi j'aurais repris un appartement, un lieu bien à moi.

Revenue, avec tous les espoirs, la fleurs au fusil, je m'attelais à remettre ce lieu en bon état afin de le rendre vivable et de nous en débarrasser. Nous aurions acheté un toit à l'amazone et sans crédit cette fois. Ce qui aurait enfin pu rompre, les chaînes judiciaires de soumission, par lesquelles, elle continuait de nous étouffer. J' investissais donc le peu que je n'avais pas, dans ce projet. Consciente du risque, certes, mais le cœur battant de nouveau, je me persuadais de mon invincibilité, et présumais peut-être un peu trop de mes forces......

Les sables mouvants de ce lieu, le caractère de l'amazone et l'absence des "miens", eurent raison de mes meilleures intentions.....Tant de choses cachées que je déterrais avec stupeur, rendant la tâche plus ardue .

Cependant, comme toi, qui ne me quittais jamais. Comme tu me le disais. Comme je le partageais et le constatais "chaque jour que L'Homme faisait" :

A CŒUR VAILLANT, RIEN D'IMPOSSIBLE!!!!!!

M'aurais- tu permis d'ajouter :

Tant que mes sens, et mon esprit par lui conduits, le sont aussi!

Je m'accrochais à cette idée; jusqu'à cet été où allant de surprises en déconvenues récurrentes, me battant contre les administrations, (ces machines infernales qui n'entendent rien "aux accidents de la vie" et vous abandonnent sans ressources pendant des mois), mon corps me laissait de nouveau sur le carreau....Diantre, je l'avais oublié celui-là !!!!

Ayant obtenu quelques réussites et gratifications éphémères, je me pris à rêver au...... C.D.I..... Mais...Ce sésame.... ne vint pas. Il me fallait donc renoncer à mettre les voiles une nouvelle fois... et me résoudre à accepter les exigences, remontrances, menaces, insultes et autres plaisirs que me réserverait l'amazone.

Après avoir tenté de résister, j'avoue enfin ma faiblesse, et lui ai cédé du terrain, afin conserver un semblant d' havre de paix.*

Je lui laisse le si peu de bien qu'il me reste. Je me replonge corps, cœur et âme dans mon travail. Et...Dans Cette reprise, de nouveaux combats devront être menés....Pour eux....eux qui n'ont plus rien...eux qui ont tout à construire...

Quant aux miens? Ah! Je te citerai de nouveau :

"Penser aux autres, évite de penser à soi"

et là encore j'ajouterai :

guider autrui vers sa réussite, vous comble bien plus qu'un psycho-dramatico-tragico-centrisme exacerbé.....

*Cette phrase pourrait être celle d'un homme fatigué d'entendre les remontrances de sa femme....

Commenter cet article