Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Elle te revient...Diaphane...

Publié le par Aménothes

Chut...Elle te revient...sans bruit...sans attente...Elle revient...

Il fait nuit. étendu, paupières closes...Tu t'accordes un moment de répit. Laissant s'envoler tes fantasmes, libéré de tout désir, guidé par une musique lointaine, ton esprit se détache déjà de son état de conscience...Chut...plénitude...

Une brise fraîche entrouvre la fenêtre, douceur frôlant ton visage, mais elle ne perturbe pas ta quiétude...

(...)

Une brise glaciale l'arracha de son enveloppe charnelle, conduisit son aura dans une rue sombre qu'elle reconnut à peine et la déposa sur le trottoir. La lune éclairant ton antre, lui montrait le chemin. Résistant un instant au souffle, sans force pour lutter davantage, elle se laissa porter. L'air de la nuit lui ouvrit le passage. Elle posa son regard sur ton visage...enfin serein... Impure, combattant ses instincts afin de ne pas troubler ton apaisement...Mais la vue de ton corps ainsi offert, l'odeur enivrante de ta peau, la livraient à une résurrection des sens contre laquelle elle ne put rien ...

Observant tes mains, se souvenant de leur chaleur, lors qu’autrefois elles enserraient ses hanches...Désir de se sentir vivante à nouveau. Recouvrant ta chair de son image...Diaphane...Comme un appel irrésistible, elle s'empara de tes lèvres pulpeuses, qui rappelaient aux siennes les brûlures envoûtantes de tes baisers tremblants...

(...)

Chut...Elle revient...

Tu es pris par cette peur si familière, une peur douce et tranquille dans la présence, déchirante dans l'incertitude que crée l'absence...Mais...

Chut...ce n'est rien...Car tu sais...Tu sais au fond de toi...Elle revient...De nouveau, la crainte...?Tu l'avais presque oublié, tu étais certain de ne plus être touché...Chut...C'est une illusion, ne vois-tu pas? Inquiétude dis-tu?...Une légère excitation sexuelle rapidement évincée...

Une profonde respiration...et...de nouveau... serein...

(...)

Elle revenait, s'imposant à toi, immobile, absent,comme autrefois...

Pourtant, te prenant avec passion,elle espérait encore, telle une force la ramenant à la vie,entendre ta voix prononcer un "reviens", "reviens près de moi", "reviens contre moi"... Au plus profond de son être,elle le savait, sentant que ton esprit déjà loin, tourné vers d'autres contrées... ne répondrait pas.

Alors, se retirant, heureuse et douloureuse, l'aura laissa échapper sa vie, se désagrégeant , éparpillée dans les poussières d'...

(...)

un nouveau jour qui se lève...Tu ouvres les yeux, épuisé mais heureux sans trop savoir pourquoi. Un sourire sur le visage que tu jugeais idiot par le passé, te semble naturel ce matin. Une sensation de mains caressant ton corps, te suggère un rêve agréable...Tu n'es plus tourmenté de culpabilité ou de sombres regrets...

Chut, elle...

(Texte écrit sous l'influence d'Aventine par Agnes Obel)

Commenter cet article
M
j'aime toujours ici venir te lire ^^
Répondre
C
Merci Mimi